Lundi-Bisou 147 1

Encore un matin, un matin pour rien. Allez, c’est parti.

… bien sûr que c’était une intro très déprimante mais enfin, il faut suivre la charte éditoriale : on est lundi.

Très envie de se remettre au lit en suçant son pouce.

DvLvbIpWsAAuDpd

Au lieu de ça, j’ai deux réunions aujourd’hui. Deux.

DW1fmVlXcAYq4S9

Durant lesquelles on va très probablement convenir qu’il faut qu’on se refasse un point (c’est-à-dire ENCORE UNE RÉUNION).

DxV_b_lW0AAFVjt

Heureusement, il reste des choses positives.

Des bébés-rhinocéros.

DwaRw7qWsAEthWL

Aussi, des grues contentes. Parce que des fois, t’es quand même très contente d’être une grue.

DxOJjkOXgAcOPtQ

Et la possibilité d’un futur plus beau.

aZpYjVV_d

 

Et l’amour, bien sûr, toujours l’amour :

HkiUXcA

Allez, je finis avec un encouragement, c’est l’heure d’ouvrir votre cœur à vos collègues. (Je décline toute responsabilité.)

FTmsIlg

 

One comment on “Lundi-Bisou 147

  1. Répondre Super Salade juin 3, 2019 11:31

    Je retiens qu’il faut toujours insulter les gens avant qu’il ne soit trop tard! Et ça marche pas qu’avec les collègues, c’est la magie des insultes! Bon, moi j’ai des collègues gentils, plutôt. C’est le job qui est moyen funky (je fais de la programmation… C’est pas inintéressant mais bon, on fait du code pour faire des applis pour lancer des calculs pour gérer des trucs. Y’a plus concret, quand même)

Laisser une réponse