C’était dimanche 6

C’était dimanche et le vert profond des feuilles dansait dans ce qui sentait déj? presque comme une lumière d’automne.


C’était dimanche et les moments où tout semblait possible étaient loin derrière.


C’était dimanche et les enfants des autres faisaient un bruit sublime et insupportable.


C’était dimanche et il était bien trop tard pour courir retenir l’avion, pour arriver le cheveu en batailler et hurler reste, reste, s’il te plait, reste.


C’était dimanche et il n’y avait plus personne ? appeler.

6 avis sur “C’était dimanche

  1. Lutine août 27, 2012 09:10

    C’est un soupçon déprimant comme début de semaine, sans vouloir vous vexer ô Impératrice.

  2. angie août 27, 2012 09:27

    je vous eûte connue plus pétillante…

    gueule de bois???? ;)

  3. Mickymax août 27, 2012 10:00

    Certes, mais le dimanche c’est pas le lundi.
    M’en vais m’ouvrir les yeux au pied de biche

  4. Deryn août 27, 2012 10:55

    En même temps, le seul intérêt du Luxembourg c’est les petits bateaux et ils sont fermés le dimanche.

  5. sook août 27, 2012 16:09

    J’ai honte mais en fait la 1ère chose que j’ai pensé c’est: Oh! on dirait Isabelle a les yeux bleus des Inconnus!
    "sur le quai de la gare,
    j’ai voulu la rattraper.
    c’était trop tard,
    son avion venait juste de décolleeeer! colleeeeer!!!"

    Je sais, je suis consternante de non-soutient…

  6. Lune août 27, 2012 17:52

    Une de mes amies est partie samedi pour un an aux USA, donc je sais pas qui vous vouliez retenir, mais je vous fais la solidarité.

Commentaires clos.